Icona Facebook

Itinéraires dans Rome

Campo de' Fiori

Campo dei Fiori est l’une des places les plus célèbres de Rome. De nombreuses légendes circulent à propos de cette place. On raconte, par exemple, qu’un temps la place fut un champ de fleurs, d’où le nom qui lui est resté. D’autres légendes attribuent le nom de la place à Flora, la femme aimée de l’Empereur Pompeo.

Dans l’antichité, Campo de' Fiori était le lieu de mise en scène des exécutions capitales. Le peuple était rassemblé pour assister au martyr du condamné. L’histoire se souvient, par exemple, que le 17 février 1600 c’est sur cette place que Giordano Bruno, philosophe accusé d’érésie, fut brûlé vif.

Aujourd’hui, Campo dei Fiori accueille un marché coloré et constitue l’un des lieux de rencontre de la jeunesse romaine.

 

Il Colosseo Roma

Piazza Navona

En parcourant Piazza Navona on peut admirer les trois fontaines les plus suggestives de Rome: la Fontaine de Neptune ou des Calderoni; la Fontaine du Maure et au centre de la place la Fontaine dite des Quatres Fleuves.

Piazza Navona se reconnait à sa forme ovale particulière, qui rappelle un stade. Un temps, c’était en effet un véritable centre sportif où se déroulaient de vrais compétitions gymniques. Les dimensions généreuses de la place permettaient d’accueillir près de 30 000 spectateurs.

Piazza Navona était aussi le lieu d’événements flokloriques. En 1500, en effet, le Duc Valentino y célébra son triomphe en habits de César; de leur côté, les Espagnols introduirent les tirs de 'mortoretti' pour la procession de Pâque.

Mais Piazza Navona est aussi célèbre pour l’architecture des palais, églises, tours médiévales et bâtiments de la renaissance ou de style baroques qui l’entrourent.

 

Il Colosseo Roma

Le Panthéon

Le Panthéon, le "Temple de tous les dieux", est le plus extraordinaire et le mieux conservé de tous les monuments de la Rome antique.
Le premier temple érigé fut un édifice rectangulaire construit par Agrippa entre 27 et 25 a..C. La structure actuelle fut construite du temps de l’Empereur Adriano, en 118 d.C. probablement sur des plans dessinés par lui-même.

La position du Panthéon n’est pas le fait du hasard, mais bien au contraire légendaire. On raconte qu’en ce point précis où le Panthéon fut édifié, Romolo, à sa mort fut saisi par un aigle et porté au ciel parmi les dieux.

Le terme Panthéon dérive de deux mots Grecs: pan, qui signifie "tout" et theon "divin". En effet, dans l'antiquité, le Panthéon était un petit temple dédié à toutes les divinités romaines. L'histoire du Panthéon reste étrange. Il fut érigé entre 27 et 25 a.C. par le consul Agrippa, mais fut détruit par un incendi et reconstruit par Domiziano l'an 80 d.c. Trente ans plus tard, il prit de nouveau feu suite à une chute de la foudre. Il fut de nouveau reconstruit dans sa forme actuelle par l'Empereur Adriano.

Ce dernier voulut que sur la façade du bâtiment soit apposée une inscription latine en lettres de bronze: "M.Agrippa L.F.Cos. Tertium.Fecit", c'est à dire: "construit par Marco Agrippa, fils de Lucio, consul pour la troisième fois".

Il Colosseo Roma

Le Colisé

Le Colisé est l'un des symboles de Rome de réputation internationale. Aussi appelé Amphithéatre Flavio, le Colisé est situé au coeur de la ville éternelle. C'est le plus grand amphithéatre romain, capable d'accueillir 50000 spectateurs.

Selon la tradition, le Colisé est ainsi appelé pour sa proximité avec la statue du Colosse du dieu Soleil. Le Colisé était le lieu où se déroulaient les spectacles et manifestations publiques.

Son organisation architecturale exprime clairement les caractéristiques de la première période impériale: prédominance des lignes courbes, plan élliptique, arches et voûtes reliées les unes aux autres dans une relation structurelle étroite.

L'édifice forme un ensemble elliptique de 527 m de périmètre, avec des axes qui mesurent 187,5 m par 156,5 m. L'arène intérieur mesure 86 m par 54 m, et couvre une surface de 3.357 m². La hauteur actuelle de l'édifice est de 48,5 m, mais elle était à l'origine de 52 m.

Le Colisé a été classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO en 1980. Depuis 2007, il fait également partie des Septs Merveilles du monde moderne.